Ingrid, est-ce que Tubize?

Par Gillian Hermand

Proximus League – Journée 6 (Vendredi 18 septembre 2015 à 20h30)TubLom

Oui, Nostalgie, nostalgie. La rencontre du soir entre Tubize et Lommel sonnait comme un parfum de presque déjà vu. Au stade Leburton, le RAEC Mons écrivait l’une des plus belles pages de sa trop courte vie avec une montée en D1 historique dans un match épique face à Waasland-Beveren. Quatre ans plus tard, Mons n’est plus, mais l’Albert, lui, est encore partout…

Même les Stewards viennent de l'Albert maintenant...

Même les Stewards viennent de l’Albert maintenant… Crédit: Patrick Ferriol

Tubize, 20.000 habitants, son église Sainte Gertrude et surtout le club de football, l’AFC, la vitrine de cette petite ville du Brabant Wallon. Le club brabançon n’est certes, pas un habitué des séries nationales, mais il a réussi à toucher ses rêves de division 1 en 2008-2009. Une saison fatale pour les courageux « Sangs et Or », emmenés par l’autoritaire Albert Cartier – Ex-sauveur du RAEC Mons en D1 – et sa star Quinton Fortune – bon coeur.

On notera aussi les passages remarqués de Jéremy Perbet et Noé Dussenne, deux anciens Dragons de notre histoire récente. Aujourd’hui, le club est stabilisé en division 2 et scrute même la tête du championnat! Le match de ce soir sera l’occasion de revoir Andrei Camargo et Megan Laurent, passés par le Stade Tondreau, au même titre que Dylan De Belder, nouveau buteur de Lommel.
Vendredi : 20h29: Arrivée au stade Leburton, par le parking, aussi scabreux qu’une autoroute wallonne. Notre ticket dans le kop (8 euros) en poche, on file vite vers la tribune, en n’oubliant pas de passer par la case buvette. Le coin est chaleureux comme les bénévoles qui y travaillent, verres réutilisables (gratuits) et chopes à 2 euros, les Montois n’ont rien à redire.
Nous sommes trois de l’équipe 90mn in Stade pour ce déplacement. Luca, Jack et Gillian. Arnaud Pitout, parti au Pays de Galles pour la Coupe du Monde de Rugby est le seul véritable excusé. Les autres ne seront pas cités et méritent même les pires atrocités.

Le Kop assez garni, la tribune visiteuse un peu moins.

Le Kop assez garni, la tribune visiteuse un peu moins.

Le jeu des ressemblances AFC- RAEC
A l’entrée de la tribune, deux têtes nous sont familières, deux anciens stewards du RAEC Mons déchirent nos tickets. Les souvenirs de l’Albert reviennent, je revois ma tribune debout derrière le but où je pouvais échanger des mots doux avec le keeper adverse. Je revois ma T2, où j’échangeais mes mots doux à l’égard de la Tribune 1, celle des « riches » ou invités, parce qu’ils ne chantaient pas et puis je nous revois, nous, ados, prendre du plaisir devant nos favoris, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, on en riait, toujours.
Mais ce soir-là, nous entrons dans le kop tubizien, « Ahh les Montois sont là! » On nous attendait et avec le sourire ! C’est que le public brabançon est chaleureux, familial et bon vivant. Un peu trop d’ailleurs pour certains qui abuseront du houblon tout au long de la rencontre. Mais nous on aime bien, ça pimente la soirée. Les chants sont nombreux, proviennent d’un peu partout de la tribune sous le regard désemparé du Kapo des Ultras. Ultras qui n’ont pas vraiment le contrôle de la tribune comme au Stade Tondreau. « Ici, tu sais mon grand, ils ramassent leurs papiers et ils les mettent à la poubelle, s’excusent presque auprès de nous et puis s’en vont, un autre monde » me confie un des Stewards avant de partir en fou rire avec moi. Sorte d’Ultras gentils quoi. A Mons, lorsqu’on était Ultras, on chantait plutôt ça avec plusieurs doses de Marie-Jeanne dans le coco (pas moi maman): « A l’école, à l’école, je n’ai pas beaucoup travaillé, je n’ai pas eu mon brevet, et maintenant j’suis policier », un autre monde on vous le disait.

La tribune principale

La tribune principale

Match assez fermé, avec deux bonnes défenses, très solides, la délivrance tombe chez les locaux sur coups de pied arrêté. « C’est pas la peine de te fatiguer, encaisser tu vas encaisser… » Fabre, énorme ce vendredi, confirmait nos prédictions. « On t’avait prévenu, on t’avait prévenu, encaissé oui t’as encaissé. »
Les offensives adverses ne changent rien, c’est 1-0 au repos, nous allons pouvoir parcourir le 400 mètres pour arriver au QG du supporter, la buvette.

La mine d'or, que dis-je, la septième merveille du monde! #Buvette

La mine d’or, que dis-je, la septième merveille du monde! #Buvette

Le second acte reprend, je me retrouve à côté d’un supporter passionné, au chapeau noir qui me fait étrangement penser à Dominique Leone, manquait plus qu’un cigare. Andrei Camargo pendant ce temps là, est intraitable à l’arrière droit tandis que Megan Laurent joue un match courageux au milieu de terrain pendant 60 minutes. Dylan De Belder dans le camp adverse s’est procuré une belle occasion en première mi-temps mais s’éteint malheureusement au fil du match. Et là, l’attaquant star de Tubize nommé Mamadou, nous sort un coup de génie dans la lucarne. Meilleur buteur de la division 2, retenez ce nom, sacrément(Mama)doué le garçon! Il me rappelle Jarju, ce con, capable du meilleur comme du pire, le génie incompris…

TUBIZEEEEEEEEEEEEEE

TUBIZEEEEEEEEEEEEEE

L’ambiance monte d’un cran, les Sangs et Or tiennent l’exploit, un groupe de jeunes emmenés par un Kendji Girac des grands soirs lance des chants. Le score ne changera plus, 2-0, Tubize remporte le match devant une assemblée bien remplie. Des abonnements à 20 – 25 et 40 euros avaient été proposés aux supporters en pré-saison! Un don du ciel!

Tubize, la la la la la la, Tubize, Tubizeee, Tubizeeee

Tubize, la la la la la la, Tubize, Tubizeee, Tubizeeee

Kendji Girac en concert surprise au stade Leburton

Kendji Girac en concert surprise au stade Leburton

La communion entre joueurs et supporters est magnifique à observer. Tel est Tubize. Dernier moment fort, on aperçoit Patrick Ferriol, le photographe historique de l’Albert, parti faire quelques photos des anciens Dragons en Brabant Wallon. « Heyyyyy Pat’! », on l’a tous crié au moins une fois au stade Tondreau, lui qui répondait toujours avec le sourire et avec un coup sur la gâchette de l’objectif. Et cette fois-ci, c’est du côté de Tubize qu’il immortalise notre soirée pleine de plaisir avec Andrei Camargo. « Merci les Montois, merci les Montois », les « Sangs et Or » nous laissent un beau cadeau en signe de fin, mais c’est à nous de les remercier. Un beau voyage en terrain pas si Inconnu que cela finalement, n’est-ce pas Ingrid?

Andrei Camargo restera un Dragon

Andrei Camargo restera un Dragon Crédit: Patrick Ferriol

Photos du match : http://pfphotography.be/site/spip.php?article9133

TubizeInstallations (6/10) : La buvette est très spacieuse, assez récente, dommage qu’elle soit située à Pekin par rapport au Kop. On a bu que deux bières sur le match, un exploit à souligner. Notre tribune était assez vétuste mais correcte, les deux autres sont toutes récentes, dont la dernière de 2000 places réservée pour les visiteurs. Rapport-qualité prix : C’est un bon achat au Monopoly.

Ambiance (6/10) : Ambiance festive et familiale au Stade Leburton. Les supporters se connaissent presque tous, on sent qu’il existe une certaine complicité au sein de la tribune. De la chaleur et de l’amusement, 6/10, c’est bien!

Qualité de jeu  (7/10) : Pour Mamadou et pour la passe à dix effectuée en deuxième mi-temps. Olé – Olé – Olé… En défenseur averti, je ne pouvais qu’apprécier la qualité de l’arrière garde de Tubize, du solide! 7/10 car 666, ça porte malheur.

Publicités

Un commentaire ? Allez-y !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s